L’hypnose Ericksonienne pour surmonter la timidité chez l’enfant et l’adolescent

Qu’est-ce que la timidité ?

Le dictionnaire Larousse donne une définition de la timidité comme étant un « manque d’assurance, de hardiesse dans ses rapports avec autrui ».

Souvent, des enfants ou des adolescents sont très à l’aise et très gais à la maison, et perdent leurs moyens, ne savent plus quoi dire lorsqu’ils se retrouvent dans le cadre d’un groupe, ou avec des personnes qu’ils ne connaissent pas.

Expliquer le pourquoi de la timidité chez un enfant est complexe. Il peut s’agir d’un désir de bien faire, associé à un manque de confiance en lui, ou de la peur d’affronter le jugement d’un adulte ou d’être incompris…

Un enfant timide est mal à l’aise dans les situations sociales, surtout quand ses parents ne sont plus dans les parages.

Chez certains enfants, la timidité se manifeste par le rougissement des joues, le tremblement de la voix, voire quelquefois, des maux de ventre parfois… Certaines situations vont mettre un enfant ou un adolescent timide dans une situation de malaise extrême, le poussant à se renfermer sur lui-même ou à fuir pour mieux se sentir. La timidité provoque une gêne intense et empêche les enfants ou les adolescents qui la subissent au quotidien, de s’épanouir dans leur environnement scolaire et social. 

Les enfants timides sont  souvent hypersensibles et il est important de ne jamais les taquiner sur leurs comportements ou de forcer la relation en les poussant à aller vers les autres. La douceur est de mise pour les enfants très timides et il est essentiel de continuer à les encourager et à les valoriser.

S’il a des talents sportifs, artistiques, musicaux, n’hésitez pas à lui dire combien vous êtes fiers de lui en tant que parents, l’enfant timide a souvent un besoin très fort de reconnaissance.

Lorsque la timidité devient handicapante, qu’elle conduit à une anxiété sociale, ou à un mal-être de l’enfant à l’école, au collège ou au lycée, lors des anniversaires ou d’autres événements, il est important de pouvoir aider votre enfant ou votre adolescent.

Le psychiatre au CHU de Lille Docteur Dominique Servant indique dans son ouvrage « L’enfant et l’adolescent anxieux » (éd. Odile Jacob) :

« Les conséquences de la timidité peuvent être importantes. L’enfant évite les situations nouvelles, il ne parle pas, à peu d’amis et est plus facilement la proie des moqueries. Comme dans le monde des adultes, il sait moins bien se défendre et les autres en profitent. En classe, il n’ose pas prendre la parole : il sait mais cela ne sort pas, tant il craint de ne pas être apprécié ou, simplement, d’attirer les regards. Il reste donc dans son coin et observe plus qu’il ne participe.
….. Le plus important est déjà d’ouvrir le dialogue avec l’enfant et qu’il ne se sente pas incompris… ».

C’est dans ce cadre que l’hypnothérapie peut être extrêmement utile et efficace, seule, ou en complément d’une psychothérapie selon les cas, pour aider votre enfant, ou adolescent à apprivoiser et à surmonter sa timidité.

L’hypnose Ericksonienne pour surmonter la timidité chez l’enfant ou l’adolescent

L’hypnose est une méthode qui s’avère particulièrement efficace sur les enfants, tout simplement car les enfants ont cette capacité à accéder très facilement à leur imagination ! Comme ils sont très souvent « dans la lune », « dans leur monde imaginaire », ils sont très réceptifs à l’hypnose.

Dans l’approche thérapeutique, nous allons utiliser cette capacité et la créativité de l’enfant pour l’aider à trouver à l’intérieur de lui ses propres solutions de manière ludique, afin qu’il puisse vaincre sa timidité, ses peurs, et qu’il reprenne confiance en lui.

Contrairement aux idées reçues, l’hypnose ne fait pas perdre le contrôle. Durant la séance, l’enfant n’est pas endormi. J’accompagne les enfants en les guidant vers leur monde intérieur, ou en les faisant jouer, dessiner, et en leur racontant des histoires thérapeutiques qui ont pour objectif de les aider à se libérer de leur problème.

Il est important que l’enfant se sente en pleine confiance avec le thérapeute pour que les séances soient efficaces. C’est pour cela que l’enfant doit être d’accord avec le fait de venir en séance et qu’il ne s’y sente jamais obligé.

Pour commencer, nous allons discuter tous ensemble, avec l’enfant, les (ou le parent) présents et échanger au sujet du problème de l’enfant. Nous allons ensuite déterminer un objectif commun : un objectif que nous allons valider tous ensemble, et qui convienne à chaque membre de la famille. Une fois l’objectif déterminé, le ou les parents vont patienter en salle d’attente pendant que nous commençons à travailler avec l’enfant.

En début de séance avec l’enfant, je vais lui demander de re confirmer qu’il est bien d’accord avec l’objectif que nous avons déterminé ensemble auparavant. Il est important que l’enfant soit en accord avec celui-ci. Puis nous allons commencer le travail thérapeutique, et là, tout dépendra de l’enfant ! Jeux, dessins, histoires thérapeutiques, petits rêves… Chaque enfant est unique et je m’adapte à chacun d’eux ! Ce qui est important c’est que l’enfant utilise son imagination et prenne conscience des nombreuses ressources qu’il possède.

L’hypnothérapeute va simplement guider l’enfant timide, pour lui permettre de modifier ses comportements lors de situations où il ressent un profond mal-être. En état d’hypnose, l’enfant va activer naturellement un mécanisme de pensée qui va le pousser à positiver chaque situation.

L’hypnose est une solution naturelle qui va permettre à l’enfant de prendre conscience de ses potentiels pour l’aider à mieux s’affirmer en public. Il s’agit d’un traitement thérapeutique qui consiste à placer l’individu dans un état de rêverie afin d’accéder à son inconscient. 

Ainsi, en revivant sous hypnose, de façon positive, une situation dans laquelle il se sentait mal à l’aise, l’enfant va naturellement « reprogrammer » son inconscient, afin que le comportement qu’il a visualisé et expérimenté dans la situation hypnotique devienne conscient et soit reproductible dans la vie réelle.  Dans l’état hypnotique, l’enfant va effectuer les « réglages » nécessaires afin de modifier ce programme qui s’est installé à l’intérieur de lui et à enregistrer un « nouveau programme ».

Suite à une séance d’hypnose, l’inconscient continue de travailler pendant en moyenne 2 à 3 semaines.

Au bout de quelques séances d’hypnose, l’enfant (ou l’adolescent) timide regagne progressivement confiance en lui. Ses peurs se dissipent et il commence à se sentir à l’aise dans toutes les situations. 

A la fin de la séance, nous rappelons le ou les parents, et c’est l’enfant qui décide s’il veut partager ce qu’il s’est passé pendant la séance maintenant, plus tard, ou alors s’il souhaite le garder pour lui.

Nous espacerons les séances de 2 à 4 semaines et il est possible que je donne des exercices à faire à l’enfant entre les séances.

Le nombre de séance varie entre 1 à 10 séances en fonction de l’enfant et de son objectif. En moyenne un enfant fait 2 à 4 séances d’hypnose.

En tant qu’hypnothérapeute installée à Paris, je reçois les enfants à partir de 5 ans, dans l’un de mes cabinets, à Paris 16ème boulevard Murat ou Paris 3ème Rue Rambuteau, pour les accompagner par l’hypnose à surmonter leur timidité et à retrouver pleine confiance en eux.

N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions, ou pour prendre rendez-vous.

Partager

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
On continue ?

Autres sujets

personne dans une combinaison jaune avec un casque, un masque sur la tête et un spray a la main

Phobique ? L’hypnose peut vous aider !

Tout d’abord qu’est-ce qu’une phobie ? Les phobies sont des troubles anxieux où la personne se focalise sur un objet, une situation ou une activité précise qui n’a